RADIO

TELEVISION

INTERNET

A LA RECHERCHE DES BREBIS PERDUES D’ISRAEL

Copyright 2007, 2009, 2015 © Maranatha Christ Revient ministries. Made By MCR MEDIA SERVICES.  Terms and Conditions| privacy

Maranatha Christ Revient

RETRAITE 2017

Pâque 2018: 30 Mars-6 Avril

LES FÊTES SABBATIQUES  -  LEÇON  9

Il n’existe aucun auteur de la bible qui ne pratiquait pas les fêtes lévitiques même dans le nouveau testament les disciples pratiquaient les fêtes ( Actes 21 :26 ) pourquoi tant de chrétiens trouvent aujourd’hui qu’il est un péché de célébrer les fêtes lévitiques 1 Pierre 3:15-18 la bible nous avertit de prendre garde à ne pas tordre les écrits de Paul qui sont parfois difficile à comprendre.


Actes 21: 26-27 Paul pratiquait les fêtes judaïques même après tant d’années de conversion “Alors Paul prit ces hommes, se purifia, et entra le lendemain dans le temple avec eux, pour annoncer à quel jour la purification serait accomplie et l'offrande présentée pour chacun d'eux,. Verset 27  Sur la fin des sept jours, les Juifs d'Asie, ayant vu Paul dans le temple, soulevèrent toute la foule, et mirent la main sur lui,”

En lisant tous les textes concernant les fêtes juives la conclusion logique est que Paul simplement donne un conseil à ceux qui pratiquaient les festivals lévitiques de ne pas juger comme perdu ceux qui ne  les pratiquent pas. Parce qu’on a remarqué que Dieu a bénit des gentils avec le Saint-Esprit avant même qu’ils furent baptisés Actes 10:44-48.  Après un grand meeting par les apôtres à Jérusalem, ils ont conclu ne pas imposer les fêtes lévitiques sur les non Juifs comme condition de salut.(Actes 15 :19-20), mais aucun verset de la bible  ni de Paul mentionnent comme péché ou abolir la célébration de ces fêtes. Chaque fête est associée à un symbole prophétique et salvateur dans le plan du salut de Dieu. Par exemple Yom Kippur “fête d’expiation.    

En célébrant cette fête les Israélites se rappel- lent  du jugement de Dieu et l’agneau de Dieu qui doit ôter le péché des hommes. C’était aussi une fête prophétique qui annonce un temps dans le future que Dieu va juger tout homme soit bien ou soit mal, célébrer cette fête en tout temps n’est pas un péché